Actes Sud

Boulez : la maîtrise de l'éclat

Publié sous la direction de Sarah Barbedette, dont les contributions sont parmi les plus intéressantes, l’ouvrage présente successivement des réflexions esthétiques globales (la question de la « mo...

Une utopie lointaine - Entretien avec Yaël Neeman

Norbert Czarny : Partons du titre de votre récit : Nous étions l’avenir. Yaël Neeman : Il s’agit plutôt du « nous » collectif des enfants nés au kibboutz, le groupe dont la narratrice fait partie,...

"Tu es mes yeux"

Iannis Xenakis donna à sa fille le prénom Mâkhi. En grec, il signifie « bataille » : la lutte, l’émulation. Les Grecs disent généralement que Мαχι serait peut-être le diminutif d’Andromaque. La pro...

Dans le quartier de Grochów

Ce nom de quartier est l’un des si nombreux noms de lieu qui permettraient de lire l’œuvre entière de l’écrivain polonais cartes et plans en main. On retrouve au passage une allusion à Dukla, lieu ...

Le « journal de mort » de Kertész

À vrai dire, L’Ultime Auberge, annoncé comme le nouveau roman de Kertész, n’en est pas un à proprement parler. On y reconnaît le ton si particulier de ses journaux. Quatre parties composent le livr...

Trois écrivains venus d'Egypte

Alors même « qu’aucune manifestation, même pacifique, n’est plus tolérée », comme l’écrit le journal cairote Al-Shorouk, après la mort de la jeune poétesse Shaima al-Sabbagh, venue manifester pacif...

Repenser les mots du monde

Biffure : 1. Ajout de souvenirs et de mots longuement opéré par un écrivain nommé Michel Leiris à sa vie et à ses livres. 2. Cousin ou ancêtre plus ou moins connu de « rature ». Rature : à ne pas c...

Peur sur la ville

Le public français a pu découvrir le Suédois Jonas Hassen Khemiri en 2010 au théâtre des Amandiers, avec Invasion, dans une mise en scène de Jean-Louis Martinelli. La pièce, alors traduite par Susa...

Se retourner vers le passé

« Me retourner vers le passé me donne le vertige, provoque chez moi un grand trouble », écrit Richard Peduzzi. Il a affronté ce « vertige », ce « trouble » et y a manifestement puisé la force de so...

L'amour comme antidote à Dieu

Qu’est-ce à dire ? User de paraboles, comme le Christ, c’est choisir de laisser filtrer la vérité – qu’on ne saurait énoncer directement – dans des récits qui la signifient de biais. Construire un ...